Biographie | Florence Caillon  Bandeau Fond

Biographie de Florence Caillon



Biographie

Florence Caillon a composé la musique d'une centaine de films (unitaires, séries, dessins animés) et d'une vingtaine de spectacles.
Sa musique utilise des formations variées : violoncelle, pianos, guitares, banjos, boites à musiques, ukulele, cordes, flûtes, cymbalum … ainsi que des sons électroniques qu’elle fabrique en partie elle-même.

Elle signe la musique du Sang des fraises de Manuel Poirier, téléfilm pour lequel elle reçoit le Prix de la musique au Festival de la fiction TV (2006), ainsi que celle de plusieurs unitaires pour France Télévision, dont Une sirène dans la nuit (1999) réalisé par Luc Bolland, Vent de poussière (2000), Eve Castellas (2000) réalisés par Renaud Bertrand.

Pendant dix ans (2002-2012), elle signe les musiques de la série Boulevard du Palais pour France 2, puis celles de la série Famille d’Accueil (2008-2010), France 3. Elle compose également pour la jeunesse, notamment la chanson du générique du dessin animé Les histoires du Père Castor (1992), France 3 / Canal J, ainsi que la musique des 52 épisodes de la troisième série (2000).

Depuis 2000, elle a composé plusieurs albums pour les éditions de librairie musicale Kapagama / Universal. Elle rejoint en 2018 l'éditeur Cristal Publishing.

En 2019, elle se dirige vers le cinéma, avec la musique originale du film d'Hiner Saleem Qui a tué Lady Winsley.

En 2019, elle compose pour le documentaire de Marion Angelosanto (Public Sénat/France3) Rachel, l'autisme à l'épreuve de la justice.

En 2021, elle compose la musique d'un court-métrage de Laurenzo Massoni (Feliz Prod) Le Grand Vert.

Actuellement, elle compose la musique d'un documentaire de Cosima Dannoritzer pour la chaine Arte (Production Découpages / Arte).

Par ailleurs, elle fonde en 1999 l’Eolienne, compagnie de cirque-chorégraphié pour laquelle elle est compositrice et chorégraphe-circassienne.

Actuellement, elle réécrit la musique du Lac des Cygnes à partir des thèmes de Piort Illich Tchaïkovsky, en collaboration avec l'Opéra de Rouen, pour la création d'une version circassienne de ce ballet du répertoire, dont elle signera également la chorégraphie.

La genèse

Enfant solitaire, elle se livre à d’interminables improvisations spontanées sur le piano d’un ami de la famille.
Tout d’abord autodidacte, elle se passionne rapidement pour l’informatique musicale, suit pendant 2 ans la classe de composition de Sergio Ortega au Conservatoire de Pantin, puis réalise ses premières compositions pour la jeunesse (cassettes-livres Flammarion / Père Castor) et pour le spectacle vivant.
Très vite attirée par le cinéma et la richesse de ses univers sonores, elle compose pour des domaines variés (téléfilms, polars, comédies, spectacles, enfance …) et développe parallèlement une œuvre circassienne et chorégraphique en fondant sa propre compagnie, l’Eolienne.

Elle prête souvent sa voix aux musiques d’Hugues Le Bars, auprès duquel elle apprend les premiers fondamentaux de l'enregistrement et de la musique de film.

Curriculum détaillé